Armée canadienne d'aujourd'hui

 

L’Armée canadienne est la composante terrestre des Forces armées canadiennes et le plus important de leurs trois éléments, les deux autres étant la Marine royale canadienne et l’Aviation royale canadienne.

Grâce à des programmes offerts par les bases, les manèges militaires et les centres d’instruction de tout le pays, l’Armée canadienne forme des militaires qui sont bien équipés, bien dirigés et prêts à participer aux opérations, au pays et à l’étranger. Les militaires canadiens s’entraînent et sont prêts à faire face à une vaste gamme de scénarios. Aux fins des missions nationales et expéditionnaires, les unités de l’Armée canadienne relèvent du Commandement des opérations interarmées du Canada.

Les militaires canadiens viennent de tous les coins du pays et témoignent de la diversité canadienne à bien des égards. L’Armée canadienne est fière de l’implication de ses militaires dans leurs communautés, participation qui va bien au-delà des paramètres du mandat de l’Armée lié à la défense. Afin de souligner les événements marquants du passé, de promouvoir l’esprit de corps et de célébrer le patrimoine canadien, les unités organisent des activités et participent à celles d’autres organisations. Défilés, festivals et concerts ne sont que quelques-unes des occasions qui permettent aux citoyens canadiens d’interagir avec leurs militaires. Grâce principalement aux citoyens-militaires de la Force de réserve du Canada, l’Armée canadienne est présente dans pratiquement toutes les régions du pays.

Vision

Vision

L’Armée canadienne, à titre de composante des Forces armées canadiennes, sera une force professionnelle, intégrée et centrée sur les soldats qui atteindra l’excellence opérationnelle au pays et à l’étranger. Tout en collaborant avec les partenaires, les collègues de l’équipe pangouvernementale et les alliés clés, l’Armée canadienne sera une force modifiable, souple et adaptable qui opère au cœur des populations afin de livrer une puissance terrestre décisive en vue de réaliser les objectifs canadiens de défense.

Mission

Mission

L’Armée canadienne mettra sur pied des forces de combat polyvalentes et efficaces en fonction des objectifs de défense du Canada.

Rôle

L’Armée protège les Canadiens et nos intérêts de différentes façons, notamment :

  • en défendant le territoire canadien;
  • en maintenant la souveraineté du Canada en fournissant des forces de surveillance terrestre et des forces prêtes au combat;
  • en contribuant à la défense collective de l’Amérique du Nord;
  • en fournissant une aide armée et non armée aux pouvoirs civils quand ils en ont besoin pour maintenir l’ordre public et la sécurité;
  • en aidant les pouvoirs provinciaux et autres lors de catastrophes naturelles, comme des tremblements de terre, des tempêtes, des inondations, des feux de forêt ou d’autres urgences;
  • en faisant valoir les intérêts canadiens à l’étranger en fournissant des forces à l’ONU, à l’OTAN et liées à d’autres opérations auxquelles participent plus de deux pays;
  • en participe aux opérations de maintien de la paix;
  • en offrant des services d’aide humanitaire.

Organisation

Tour d’horizon

L’Armée canadienne est composée des éléments suivants :

  • les 2e, 3e, 4e et 5e Divisions du Canada qui représentent les formations de l’Armée de terre au Québec, dans l’ouest du Canada, en Ontario et dans la région de l’Atlantique respectivement. Les divisions ont la responsabilité de fournir des forces terrestres prêtes au combat, de donner un entraînement polyvalent et d’offrir des services de soutien à d’autres organisations, sur demande;
  • le Centre de doctrine et d’instruction de l’Armée canadienne, qui est chargé de planifier et de gérer le programme d’instruction de l’Armée canadienne;
  • Les Rangers canadiens, une sous--composante de la Réserve des Forces armées canadiennes, qui appuient les missions visant la sécurité nationale et la sécurité du public dans les régions nordiques, côtières et isolées du Canada.
Effectif
  • 23 000 militaires servent dans la Force régulière comme soldats à temps plein;
  • 17 000 militaires servent à temps partiel, sur une base volontaire, dans la Force de réserve
    • Y compris 5 000 Rangers qui servent dans les régions côtières isolées et peu peuplées du Nord du Canada.3 000 employés civils appuient l’Armée;
  • 63 unités de la Force régulière et 123 unités de la Force de réserve dans 127 collectivités    
  • 179 patrouilles de Rangers dans 414 collectivités.
Force régulière

La Force régulière compte trois groupes-brigades mécanisés composés d’unités stationnées dans l'Ouest du Canada, l'Ontario, le Québec et le Canada atlantique.

Composition de chaque brigade :

  • Trois bataillons d’infanterie (deux mécanisés, un d’infanterie légère);
  • un régiment blindé;
  • un régiment d’artillerie;
  • un régiment du génie de combat;
  • un escadron de reconnaissance;
  • les unités nécessaires sur les plans de l’appui tactique, des communications, des services médicaux et du soutien logistique.

La Force régulière dispose également d’un régiment d’appui du génie, d’un régiment de défense antiaérienne et d’un escadron de guerre électronique.

Force de réserve

La Réserve de l'Armée canadienne est organisée en dix groupes-brigades répartis dans l’ensemble du territoire canadien.

En tout, il y a :

  • 51 bataillons d’infanterie;
  • 19 unités de logistique;
  • 18 unités de blindés;
  • 17 unités d’artillerie;
  • 12 unités de génie;
  • 10 régiments des transmissions;
  • 4 unités de police militaire;
  • 4 unités de renseignement.
Rangers

L’organisation des Rangers canadiens est divisée en :

  • 5 groupes de patrouilles des Rangers canadiens;
  • 179 patrouilles de Rangers dans 414 communautés.
Centre de doctrine et d’instruction de l’Armée canadienne (CDIAC)

Le CDIAC est formé de différentes unités réparties dans différents endroits.

Kingston, Ontario

  • Quartier général du CDIAC;
  • Centre de formation pour le soutien de la paix;
  • Collège de commandement et d’état-major de l’Armée canadienne;
  • 2 escadrons de guerre électronique.

Gagetown, Nouveau-Brunswick, et Trenton, Ontario

  • Centre d’instruction au combat (CIC).

Wainwright, Alberta

  • Centre canadien d’entraînement aux manœuvres (CCEM).
Brigade d’appui au combat du Canada (BACC)

La BACC est le centre d’excellence de l’Armée canadienne en matière de renseignement, de surveillance et reconnaissance, de guerre électronique et d’opérations d’information. Elle relève de la 5e Division du Canada et dispose d’unités situées à :

Kingston, Ontario

  • Force opérationnelle des opérations d’influence;
  • Régiment du renseignement de l’Armée canadienne;
  • 21e Régiment de guerre électronique.

Gagetown, Nouveau-Brunswick

  • 4e Régiment d’artillerie (Appui général);
  • 4e Régiment d’appui du génie.
Métiers

Les militaires font partie des différents groupes professionnels suivants :

  • Corps blindé royal canadien;
  • Le Régiment royal de l’Artillerie canadienne;
  • Corps du génie royal canadien;
  • Corps des transmissions royal du Canada;
  • Corps d’infanterie royal canadien;
  • Spécialistes de la logistique;
  • Service de santé royal canadien;
  • Corps dentaire royal canadien;
  • Corps du génie électrique et mécanique royal canadien;
  • Service de l’aumônerie royal canadienne;
  • Police militaire;
  • Personnel juridique;
  • Musiciens;
  • Personnel chargé de la sélection du personnel et du développement de l’instruction;
  • Personnel des affaires publiques et du renseignement;
  • Ainsi que des membres du Cadre des instructeurs de cadets de l’Armée canadienne.
Date de modification :