Des artilleurs de Gagetown protègent les Canadiens des avalanches

Article / Le 15 janvier 2018 / Numéro de projet : 17-0350

Par le capitaine Nicholas Kaempffer, École du Régiment royal de l’Artillerie canadienne

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d'images.

Col Rogers, Colombie-Britannique — Chaque hiver, les avalanches dans le col Rogers peuvent représenter une menace importante pour la sécurité des Canadiens. Du moins, c’était le cas jusqu’à ce que l’Artillerie royale canadienne (ARC), en collaboration avec Parcs Canada, mette en place le programme mobile de contrôle des avalanches le plus important dans le monde il y a plus de 50 ans.

L’hiver s’est trouvé un maître, car depuis l’opération PALACI, les artilleurs dominent cette saison avec la mise en place de projectiles de rupture qui causent des avalanches sécuritaires et contrôlées pour protéger les Canadiens.

Le col Rogers, la route la plus propice aux avalanches en Amérique du Nord, est situé dans les terres fédérales du parc national des Glaciers en Colombie-Britannique. Il ne s’agit pas de n’importe quelle route ou n’importe quel passage à niveau – il s’agit d’un lien de circulation utilisé par plus de 4000 véhicules motorisés et 40 trains par jour, transportant des milliards de dollars de marchandises et des milliers de Canada de la côte du Pacifique vers le reste du Canada.

À 1330 mètres au-dessus du niveau de la mer dans la chaîne Selkirk et avec des accumulations de neige annuelles de 12 mètres, le col Rogers a plus de 130 couloirs d’avalanche qui traversent la Transcanadienne.

En tant que soutien des Forces armées canadiennes (FAC) envers Parcs Canada, l’opération PALACI est une force opérationnelle composée de membres d’unité d’artillerie de la Force régulière et de la Force de réserve qui appliquent une puissance de feu considérable pour neutraliser les démons de neige du col Rogers.

Dans le cadre des opérations annuelles de déclenchement préventif des avalanches (DPA), cette force opérationnelle est dirigée par la Force opérationnelle interarmées (Pacifique) (FOIP), qui est appuyée par l’École du Régiment de l'Artillerie royale canadienne (ERARC). Cette dernière, en tant que centre d’excellence, est responsable du déroulement du programme d’accréditation des effets du tir d’artillerie (ETA), qui accrédite les nouveaux employés de l’Agence Parcs Canada (APC) et donne une formation de recyclage aux membres actuellement accrédités de l’APC.

Avec le 1er Régiment, Royal Canadian Horse Artillery (1 RCHA) qui dirige l’approvisionnement en personnel et en pièces d’artillerie en appui aux opérations de DPA 2017-2018, deux artilleurs de l’ERARC étaient des éléments clés pour assurer la sécurité de tous.

Le capitaine John Knox, instructeur en artillerie, et l’adjudant Eric Comeau, instruction adjoint en artillerie, étaient des membres essentiels d’une équipe mixte composée de membres de Parcs Canada et des FAC qui ont travaillé ensemble pour assurer le succès des opérations de cette année. Le Capt Knox et l’Adj Comeau ont tiré profit de leur excellence technique pour superviser et donner le programme d’accréditation des ETA. De plus, ils ont vérifié la méthodologie et la correction des données pour les 271 cibles enregistrées qui sont engagées à partir de 17 positions de long de la Transcanadienne.

Une fois revenu de la Colombie-Britannique, l’Adj Comeau a travaillé avec le bombardier Alexander DeLorenzis pour confirmer les données de tir et l’évitement de crêtes pour l’ensemble des 271 cibles enregistrées qui tombent à l’intérieur des zones de sécurité de 1 kilomètre – un travail laborieux étant donné la topographie difficile de la chaîne Selkirk.

Commentant son expérience de travail avec Parcs Canada, le 1 RCHA et la FOIP pour les opérations de DPA de cette année, l’Adj Comeau dit : « C’était incroyable de vivre la camaraderie entre les FAC et Parcs Canada. De plus, c’est très agréable de savoir que vous appliquez dans la réalité les connaissances que vous apprenez en tant qu’instructeur adjoint en artillerie afin d’assurer la sécurité de nos concitoyens! »

Avec le 1 RCHA prêt à appuyer Parcs Canada avec les données de tir vérifiées par l’ERARC, les Canadiens peuvent avoir l’esprit tranquille sachant que les opérations de DPA assureront un passage sécuritaire par le col Rogers. Les avalanches sont peut-être une grande force de la nature, mais elles ont trouvé leur maître avec les artilleurs de l’Armée canadienne!

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne

Date de modification :